Où souhaitez-vous
partager cette page?

Portrait de la municipalité

  • Données géographiques

    Distance entre Cowansville et…

    • Bromont : 15 kilomètres

    • Dunham : 6 kilomètres

    • Farnham : 14 kilomètres

    • Granby : 22 kilomètres

    • Montréal : 72 kilomètres

    • Québec : 250 kilomètres

    • Sherbrooke : 95 kilomètres

    • Sutton : 25 kilomètres

    Atteindre les frontières américaines par…

    • Abercorn : 24 kilomètres

    • Frelighsburg : 14 kilomètres

    • Philipsburg : 35 kilomètres

    Agrandir le plan

  • Statistiques

    • Population : 15 057

    • Superficie totale de la municipalité : 53 km²

    • Principales artères provinciales : 4 (routes 104, 139, 202, 241)

    • Longueur du réseau routier municipal : 111 km

    • Longueur des rues pavées : 94,5 km

    • Longueur des rues non-pavées : 15,5 km

    • Longueur du réseau d’aqueduc : 92 km

    • Longueur du réseau d’égout : 115 km

    • Nombre de bouches d’incendie : 635

    • Nombre de regards : 1660

    • Nombre de puisards de rue : 1520

    • Longueur du réseau de trottoirs : 18,3 km

    • Nombre de luminaires de rue : 1887

    • Nombre de luminaires de stationnement : 41

    • Nombre de parcs : 22

    • Superficie totale des parcs : 50 hectares

    • Nombre de luminaires de parcs : 54

    • Réseau cyclable : 12 km

    • Parc industriel sud, superficie disponible : 35 hectares (351 000 mètres carrés)

    • Parc industriel nord, superficie disponible : 90 hectares (902 000 mètres carrés)

    • Nombre de ponts : 13 

    Dernières mises à jour le 27 octobre 2020

    Cliquez ici pour consulter les statistiques de construction 2020

  • Logo et armoiries

    L’identité visuelle de Cowansville est inspirée de la carte géographique de Cowansville. Celle-ci présente plusieurs forces de la municipalité, en mettant de l’avant la notion de ville-centre. Tous les chemins mènent à Cowansville!

    L’aspect maillon du logo démontre la proximité des gens et le désir de la municipalité d’être près de ses citoyens, de ses entreprises et de ses organismes.

    Le choix des couleurs vise principalement à se démarquer des couleurs municipales habituelles (bleu et vert) et d’oser avec des couleurs rafraîchissantes, différentes et actuelles.

    Fortitudo et decor ou Vitalité et beauté, voilà la devise de Cowansville. Extraite du livre de la Sagesse, prov. 51, celle-ci traduit bien le dynamisme de la ville et sa situation privilégiée au cœur d'une région reconnue pour ses attraits naturels, son développement harmonieux et la fierté de ses habitants.

    • Fortitudo : valeur, force; vertus chrétiennes; courage, travail; vertus civiques. Le mot caractérise la vitalité et les belles espérances.

    • Decor : beauté, amabilité; site naturel, arts, grâce, ornements; population, honneur; gloire des ancêtres. Les montagnes qui voisinent la ville, ses églises et ses maisons, l'ensemble de la ville dans son être et son devenir sont résumés dans Decor.

    La bande ondulée qui traverse l'Écusson représente la rivière Yamaska et les deux bras unis symbolisent la bonne entente entre les citoyens de diverses origines. Plus haut, les deux roues dentées soulignent l'apport économique des industries tandis que le cor rappelle le  premier maître de poste, Peter Cowan, en l'honneur de qui la ville a été nommée.

    La couronne à tours crénelées symbolise la dignité de la ville. Les branches d'érable, quant à elles, indiquent que Cowansville se situe au Canada.

    Une poignée de main, composée de deux formes parfaitement identiques, symbolise l'accueil et l'entraide. Elle rappelle la notion d'agglomération, de regroupement en un tout. La dualité des éléments reflète aussi l'harmonie entre les communautés francophone et anglophone.

    On y distingue des toits de bâtiments représentant le développement urbain, les deux routes de ceinture ainsi que la rivière qui suit son cours sinueux.

    De face, le symbole rappelle la géographie de Cowansville et de ses environs en hiver, symbolisé par le blanc, et en été, symbolisé par le vert et le bleu. Les montagnes et les cours d'eau sont facilement identifiables.

    En dernier lieu, ce blason symbolise le dynamisme des Cowansvillois dans toutes les sphères d'activités, tant au plan commercial, industriel que communautaire.

  • Notre histoire


    L’histoire de Cowansville débute en 1798 avec l’arrivée du premier colon, Jacob Ruiter, fils d’un loyaliste originaire de l’état de New York. En 1806, ce hameau naissant est nommé Nelsonville, en l’honneur de l’amiral Lord Nelson, héros anglais décédé lors de la bataille navale de Trafalgar.

    En 1841, Peter Cowan, un commerçant écossais y ouvre un bureau de poste. On nomme ce bureau de poste Cowansville, afin d’éviter que le courrier soit acheminé par erreur au village de Nelson, dans le Haut-Canada. L’appellation Cowansville s’étendra peu à peu à tout le village, même si le nom légal demeurera Nelsonville jusqu’au 1er janvier 1876, moment de l’incorporation du village de Cowansville.

    Le premier conseil municipal est élu en février 1876 et James O’Halloran, un avocat irlandais établi ici depuis 1849, devient le premier maire de Cowansville. À cette époque, Cowansville est un village commercial puis devient, au début du vingtième siècle, un centre industriel grâce à l’ouverture de plusieurs usines, dont W. F. Vilas, J. J. Barker, Footwear Findings et Bruck Silk Mills.

    Le 25 juin 1931, le village de Cowansville obtient le statut de ville. Grâce à l’implantation de l’usine de textile Bruck Silk Mills en 1922 et à l’élection du maire Roland Désourdy en 1955, la population cowansvilloise connaît une grande augmentation, passant de 1094 habitants en 1921 à 11 920 en 1971.

    L’histoire de Cowansville a connu de forts moments. Mais, elle met surtout en évidence des hommes et des femmes qui, par leur passion, leurs efforts et leurs convictions, ont bâti le Cowansville d’aujourd’hui.

  • Emblème floral

    Grâce au Club d’horticulture de Cowansville et au savoir-faire de la Cowansvilloise Pauline Lavigne, une spécialiste des croissements hémérocalles, la Ville de Cowansville possède désormais sa propre emblème floral, unique au monde.

    Il s’agit d’une hémérocalle qui résulte d’un croisement entre les sortes Always after noon et Canadian Border Patrol. Puisque cette fleur a été créée spécialement pour la municipalité, il fallait également lui donner un nom et enregistrer celui-ci. C’est le nom La Surprenante qui a été retenu par le conseil municipal. La Suprenante est une plante résistante qui fleurira de jour vers la mi-juillet pour une période de 2 semaines. La fleur mesure environ 5.5 pouces de diamètre. Elle est de couleur crème, avec un œil et une bordure pourpre et un mince fil doré à l’extérieur. Celle-ci est plantée devant l’hôtel de ville et identifiée. 

  • Cowansville, fleurons du Québec

    La Ville de Cowansville est fière d'adhérer au Fleurons du Québec. Lors de la dernière classification, Cowansville a obtenu 4 fleurons sur une possibilité de 5, ce qui signifie: Excellent. Embellissement horticole remarquable dans la majorité des domaines. 

    C’est au cours de l’été que les classificateurs visitent la ville afin d’attribuer des notes valides pour une durée de 3 ans pour les domaines municipal, résidentiel, institutionnel, commercial et industriel et les initiatives communautaires et de développement durable.

    Voici quelques-uns des commentaires des évaluateurs de la Corporation des Fleurons du Québec :

    « Le quartier Ruiter s’est démarqué par les efforts d’embellissement déployés par ses résidents. L’îlot sur la rue Jeanne-Mance est très réussi.

    L’hôpital et le palais de justice ressortent parmi les endroits classifiés. Les différentes statues en façade de l’hôpital permettent d’enrichir l’aspect général des massifs de végétaux.

    L’entrée à l’intersection du boul. Jean-Jacques-Bertrand et de la rue du Sud est magnifique. Le choix des végétaux s’harmonise très bien avec l’ensemble. Les massifs plantés sur le terre-plein du boulevard Jean-Jacques-Bertrand mettent très bien cette intersection en valeur.

    Le Parc Nelsonville et la Place J.B.H Larocque sont deux petits espaces tout à fait charmants et calmes. Les éléments construits (fontaine et horloge) sont mis en valeur et sont embellis par des massifs situés à proximité.

    L’Hôtel de ville est toujours aussi accueillant.

    Le réaménagement sur la rue de la Rivière est un excellent exemple à suivre. Les végétaux sont variés, bien entretenus et les arbres offriront un très beau couvert d’ici quelques années. »

    Enfin, une note parfaite a été attribuée dans le domaine des initiatives communautaires et de développement durable : « La Municipalité possède de nombreux programmes et initiatives qui méritent d’être soulignés. Il est très agréable de voir les résidents répondre en grand nombre aux activités organisées. Cowansville travaille très fort afin de créer un milieu de vie accueillant et agréable pour ses citoyens et ses visiteurs. Cela transparaît par le travail déployé sur le terrain, et aussi par les différents programmes en place. »

  • Organigramme